• 139 Route Royale, Beau Bassin-Rose Hill, Mauritius
  • Monday to Saturday 09hr30 to 17hr30, Closed by 1pm on Thursday

Tag Archives: yeux

Le cancer de l'oeil

Le cancer de l’œil, surveillez vos yeux de près

Le cancer touche malheureusement tous les organes, même l’œil. Il existe en effet plusieurs types de cancer. On ne recense toutefois pas beaucoup de cas à travers le monde annuellement et tous les types de cancer dérivés de celui des yeux restent des maladies rares. Ce qui expliquerait en partie cette situation serait le fait que ça reste une maladie de l’œil mal connue et mal dépistée. Comme pour tous les autres types de cancer, un dépistage précoce permet une prise en charge et un traitement en temps et lieu.

Cancer des yeux : quels en sont les symptômes

Pour un diagnostic de cancer, voici les symptômes indicateurs à surveiller de près :

  • Une vision floue ou une perte de vue
  • Une tache dans l’œil, incluant l’iris
  • Une rougeur ou une irritation des yeux
  • Une apparition répétitive d’ombres ou de flash toujours au même endroit
  • Une grosseur dans l’œil
  • Une vision avec des objets qui flottent ou des lignes ondulées
  • La pupille qui se dilate ou rétrécit

La plupart de ces signes sont provoqués par un décollement partiel de la rétine. Un fond d’œil permet de préciser le diagnostic. Ce dernier est un examen simple permettant d’analyser le fond de l’œil.

Les traitements des yeux disponibles

La radiothérapie, souvent utilisée pour les autres types de cancer, est aussi disponible pour ce trouble de la vue. Cette thérapie se présente plutôt sous la forme de la protonthérapie, qui implique une utilisation de faisceaux de protons. La forme de traitement dépendra toutefois de l’âge du patient, de la taille de la tumeur et de sa localisation dans l’œil. Autre solution possible, la curiethérapie, qui est en fait l’irradiation de la tumeur grâce à des éléments radioactifs en contact avec cette dernière. Dans d’autres cas, si la tumeur est trop grosse ou s’il y a une récidive, une ablation chirurgicale de l’œil peut être la seule solution.

Comment prévenir les maladies oculaires

Avant tout, il faut régulièrement prendre rendez-vous chez son opticien. En général, le port de lunettes de soleil protège contre les rayons UV. Il faut toutefois les acheter chez des spécialistes. Par ailleurs, pour toutes les activités qui pourraient affecter les yeux, il ne faut surtout pas hésiter à porter des lunettes protectrices, comme pour la peinture ou autre bricolage impliquant la manipulation de produits chimiques dangereux.

Les yeux sont l’une des parties les plus sensibles de notre corps. Tout le monde redoute de devenir aveugle. Les traitements sont disponibles, il faudrait simplement ne pas s’y prendre trop tard. Au quotidien, il faudrait régulièrement les hydrater, les reposer, les muscler avec de la gym oculaire et leur apporter les nutriments nécessaires.

Préserver la santé de vos yeux en hiver

Malgré le fait que nous bénéficions de températures assez clémentes à l’île Maurice, il est important de protéger ses yeux en hiver. En effet, cette saison est propice à certains désagréments tels que la sécheresse oculaire ou les inflammations de l’œil. Heureusement, il existe des mesures de prévention, que nous allons voir dans cet article.

 

Gonflement et rougeurs

 

Les températures basses peuvent également occasionner un gonflement des paupières, à cause du resserrement des vaisseaux sanguins dans les tissus. Vous pourriez alors avoir l’impression que votre vision devient floue ou avoir les yeux rouges et les paupières qui tremblent.

 

Sécheresse oculaire en hiver

 

L’arrivée du froid est souvent responsable de sécheresse. C’est d’ailleurs un des problèmes oculaires les plus fréquents durant cette saison. C’est pour cela qu’il est important de connaitre les signes et savoir quoi faire pour protéger ses yeux en toutes circonstances. Ainsi, si vous ressentez une sensation de brûlure au niveau des yeux, cela peut être causé par l’air très sec et le vent froid.

 

Voici donc quelques solutions simples pour préserver la santé de vos yeux en hiver :

Garder les yeux hydratés

La première solution consiste à garder les yeux humides, même en hiver. Buvez beaucoup d’eau et utilisez un humidificateur à air chaud ou froid dans les pièces où vous passez le plus de temps.

Utiliser des gouttes pour les yeux

Pour atténuer ou prévenir les sensations de brûlure, vous pouvez avoir recours aux gouttes pour les yeux. Bien entendu, n’hésitez pas à demander conseil à votre opticien.

Clignez des yeux régulièrement

Ce geste tout simple peut soulager les yeux, surtout si vous passez beaucoup de temps concentré sur un ordinateur ou autre écran par exemple.

Protégez vos yeux grâce aux lunettes de soleil

En effet, les lunettes de soleil ne vous protègent pas uniquement des rayons UV, mais également des bourrasques. Pensez donc à vous munir de votre paire favorite avant de sortir.

 

Avec les températures qui sont en chute, il se pourrait que vous ressentiez certains de ces symptômes. N’hésitez surtout pas à prendre rendez-vous pour une consultation. Notre équipe est toujours disposée à vous apporter des conseils et répondre à toutes vos questions.

3 problèmes oculaires que vous ne devriez jamais ignorer

Les yeux doivent toujours être en bonne santé, et il est impératif de bien s’en occuper. De plus, ils ne nécessitent que peu d’entretien au quotidien. Mais lorsqu’un de vos yeux ou les deux commencent à vous déranger, cela peut devenir un problème majeur.

 

Alors, comment pouvez-vous savoir quels problèmes oculaires ne sont pas importants et lesquels indiquent des problèmes plus graves? Nous vous disons tout dans cet article…

 

Douleur oculaire

 

La douleur oculaire est le symptôme le plus évident que vous ne devriez pas ignorer. Si la douleur oculaire apparaît soudainement, est sévère ou dure plus d’une minute ou deux, consultez immédiatement un ophtalmologiste. C’est parce que la douleur peut être un moyen pour vos yeux de vous alerter d’une infection ou d’une inflammation. Mais même si vous pouvez attribuer la douleur à une blessure à l’œil, vous devriez toujours le faire examiner. Ce n’est pas seulement le traumatisme oculaire qui peut être un problème, mais un gonflement, un saignement ou une infection qui en résulte.

 

Les yeux rouges

 

Les allergies, la fumée ou encore le manque de sommeil peuvent provoquer une sensation de brûlure. Eh bien, ces irritants peuvent également dilater les vaisseaux sanguins de votre œil qui deviennent plus visibles.

 

Si votre œil est rouge mais que votre vision n’est pas affectée, vous pouvez simplement attendre que cela passe ou utiliser des gouttes pour soulager l’irritation. D’autre part, un cas peut être grave si l’un de vos petits vaisseaux sanguins se brise, provoquant une tache de sang rouge vif sur l’œil. C’est lorsque la rougeur est accompagnée de douleur, de brûlure, de vision trouble, de décharge anormale ou de tout autre nouveau symptôme que vous devez demander l’aide d’un ophtalmologiste.

 

Paupière tombante

 

En vieillissant, vos paupières tomberont un peu sous l’effet de la gravité et vos tissus oculaires se détacheront naturellement, mais il s’agit d’un processus graduel et non d’une urgence. Si une paupière devient soudainement tombante, rendez-vous aux urgences car cela peut être le signe d’un accident vasculaire cérébral, d’une maladie musculaire ou d’un problème nerveux.

 

Si vous souffrez soudainement de l’un de ces maux, dirigez-vous au plus vite vers un spécialiste qui saura d’où vient le problème. Vos yeux sont important, alors prenez-en grand soin !

5 mythes fréquents sur les yeux

Quand il s’agit de santé oculaire, il est important de se renseigner car les yeux sont l’un des organes les plus importants du corps humain. Voici 5 mythes que vous avez certainement déjà entendu…

 

Manger de la carotte améliore la vue – FAUX

 

Il est bon à savoir que la carotte est riche en vitamine A, une vitamine très importante pour le corps humain. Cette dernière est distribuée à travers le corps, notamment les yeux. Cependant, la carotte ne peut améliorer la vue, mais un bon régime peut toutefois vous aider à garder vos yeux en bonne santé.

 

Lire de petits caractère peut être nuisible – FAUX

 

À court terme, nous pouvons parler de fatigue oculaire, mais en aucun cas lire de petits caractères peut abimer les yeux. Toutefois, nous vous invitons à faire la lecture dans un espace bien éclairé et de porter des verres adaptés afin d’éviter des maux comme la fatigue oculaire. Si vous ne portez pas de verres, et que vous quand même du mal à lire, nous vous conseillons de vous faire examiner par un opticien.

 

Regarder la télé de près peut endommager les yeux – FAUX

 

Le fait de regarder la télé de près, tout comme lire de petits caractère cause la fatigue oculaire ou encore des maux de tête mais n’a pas de dégâts permanents sur les yeux. Toutefois, si votre enfant semble plus à l’aise à regarder la télé ou à lire de près, c’est peut-être un signe de myopie. Le mieux est de prendre rendez-vous chez un opticien.

 

Les exercices oculaires pour améliorer la vue – FAUX

 

Et oui, ce n’est pas vrai. Aucune étude n’a montré une amélioration de la vue à travers des exercices oculaires. Ils peuvent toutefois vous soulager.

 

L’œil atteint sa taille finale à la naissance. – FAUX

 

L’œil mesure en réalité approximativement 18 mm à la naissance, 19,5 mm au stade de l’enfance en bas âge et aux alentours de 24-25 mm à l’âge adulte. Ceci rend l’œil à la naissance environ 2/3 plus petit que celui d’un œil adulte entièrement formé.

 

Vous en conviendrez, la santé des yeux est très importante et il vous faut en prendre soin. Prenez rendez-vous dès maintenant et profitez de l’expertise de notre équipe hautement qualifiée.

Lentilles de contact : 5 conseils pratiques pour les porter

Il y a certains avantages à porter des lentilles de contact. Outre l’aspect esthétique, elles permettent par exemple de porter n’importe quelles lunettes de soleil, sans avoir à avoir recours à un modèle numéroté. Elles offrent également une bonne vision périphérique, et donc un champ visuel plus large qu’avec des lunettes de vue.

 

Toutefois, il est crucial d’adopter de bonnes pratiques quand on porte des lentilles de contact, afin d’éviter tout risque d’infection ou autre inconvénient. Voyons donc quelques règles de base à respecter quand on porte des lentilles de contact. Une fois ces bonnes habitudes adoptées, vous pourrez porter vos lentilles en toute tranquillité.

 

Ayez une bonne hygiène

 

Il s’agit de la base quand on les manipule. Pensez toujours à bien vous rincer les mains avant de mettre ou d’enlever vos lentilles. Assurez-vous également que le contenant soit toujours propre. Pour cela, ne le lavez pas à l’eau du robinet, mais à l’aide d’une solution désinfectante, que vous pourrez trouver chez votre opticien ou en pharmacie. Il en est de même pour les lentilles, qu’il ne faut surtout pas rincer avec l’eau du robinet, mais uniquement avec la solution adaptée.

 

Pas de lentilles sous la douche ou dans l’eau

 

Évitez à tout prix de vous baigner avec des lentilles de contact, que ce soit sous la douche, à la mer ou à la piscine. Non seulement vous risquez de les perdre, mais ces dernières absorbent tous les microbes présents dans l’eau. Ce contact direct présente donc un risque d’irritation des yeux, mais également d’une altération de la lentille. Toutefois, si vous souhaitez quand même garder vos lentilles de contact lors de vos baignades, songez à utiliser des lunettes de natation hermétiques. Il est également préférable d’utiliser un modèle jetable.

 

Evitez de les porter de manière prolongée

 

Afin d’éviter un dessèchement des yeux ou toute forme d’irritation, il est recommandé de ne pas porter les lentilles de contact pendant une période trop longue. En moyenne, vous pouvez les porter pendant 8 à 12 heures. Évitez toutefois de dormir avec car lorsque vous dormez, elles peuvent en effet provoquer des irritations et des kératites. Donc, sauf recommandation de votre opticien, pensez à toujours enlever vos lentilles avant de vous mettre au lit.

 

Respectez la fréquence de renouvellement

 

Quand faut-il remplacer ses lentilles de contact ? Bien entendu, cela dépend du modèle que vous avez choisi. Votre ophtalmologiste vous conseillera au moment de l’acquisition. Toutefois, sachez qu’il existe des lentilles journalières, que vous jetterez en fin de journée. Ensuite, il y a le modèle mensuel, qui, comme son nom l’indique, peut être porté pendant un mois. Il s’agit de lentilles de contact souples, conçues à base de silicone Hydrogel.

 

Vérifiez si la lentille n’est pas à l’envers

 

Cela peut sembler tout bête, mais il arrive que les lentilles souples se retrouvent dans le mauvais sens. Cela peut alors créer une gêne, voire une irritation au niveau des yeux. Assurez-vous donc que la lentille soit dans le bon sens avant de la porter. Pour cela, il existe une astuce toute simple : posez-la sur votre index et voyez si elle a bien la forme d’un bol, avec les bords tournés vers le haut. Pour être bien sûr, vous pouvez également la pincer légèrement entre le pouce et l’index. Si elle se replie vers l’intérieur, elle est à l’endroit.

Choisir ses lunettes selon la couleur de ses yeux ?

Trouver la bonne paire de lunettes n’est pas toujours une tâche aisée. Toutefois, avec les bons conseils, il est tout à fait possible de choisir une paire parfaitement adaptée, non seulement à la morphologie du visage, mais également à la couleur des yeux. Eh oui, celle-ci peut jouer un rôle sur l’harmonie du visage et mettra en valeur les yeux quand elle est bien choisie.

 

Pour les yeux foncés

 

Ça y est, vous avez déterminé la forme de lunettes qui vous plait. Désormais, vient la question de la couleur. Un vaste choix s’offre à vous, entre les couleurs classiques telles que le noir ou le marron, ou encore des montures plus fantaisistes avec des imprimés, voire même des montures transparentes (très en vogue en ce moment). Toutefois, la couleur de vos yeux (de même que la teinte de votre peau et de vos cheveux) est un élément à prendre en considération pour être sûr de faire le bon choix.

 

Pour les yeux clairs

 

Ainsi, si vous avez les yeux verts et les cheveux blonds, les montures vert jade, émeraude ou encore vert d’eau sont vivement recommandées. Des teintes tels qu’un rouge-violet, pourpre ou aubergine vous conviendraient également. Si vous êtes brune aux yeux verts, privilégiez plutôt des tons jaunes ou orangés, ou même le doré.

 

Les yeux bleus quant à eux, s’accordent parfaitement avec des couleurs pastel, corail, abricot ou encore des rouges cerise, bordeaux pour les personnes aux cheveux clairs. Les cheveux bruns et les yeux bleus sont l’association idéale pour arborer un beau gris argenté ou une belle nuance de bleu sur ses montures. Si vous aimez les couleurs flashy, privilégiez les nuances de violet ou le fuchsia. Si vos yeux tendent plutôt vers le gris-bleu, il n’y a rien de quel que le noir, le violet foncé et le bleu nuit pour accentuer leur couleur.

 

Et les autres ?

 

Concernant les yeux brun foncé, et ce, peu importe la couleur des cheveux, les options sont multiples : rouge vif, prune, beige, pêche, bleu nuit, marron, vert olive, bordeaux, rose, etc. Yeux noisette : optez pour du gris ou un vert foncé, ou encore une monture dorée pour donner de l’éclat à vos yeux.

 

Toutefois, la couleur n’est pas le seul facteur déterminant dans le choix de vos lunettes de vue. Eh oui, souvenez-vous qu’une monture doit être en parfaite harmonie avec la morphologie de votre visage. Pour en savoir plus sur les lunettes qui conviennent à la forme de votre visage, ou la couleur de vos yeux, n’hésitez pas à obtenir un conseil personnalisé en vous rendant chez votre opticien. En plus, vous aurez l’occasion d’essayer diverses montures afin de déterminer plus facilement laquelle vous convient le mieux.

Blessure oculaire, faut-il consulter ?

Il nous est tous déjà arrivé de nous faire mal, un œil au beurre noir, à cause d’un bouchon de champagne durant une fête, cela vous parle ? Que la blessure soit due à un accident ou à une agression physique, toute contusion mérite un avis médical. Dès qu’il y a un signe de gravité notamment un œil rouge, qui fait mal, baisse d’acuité visuelle, vision double ou anomalies dans le champ de vision, il faut consulter en urgence un ophtalmologiste.

 

Quand consulter si l’on souffre d’une blessure oculaire ?

 

Certaines blessures oculaires, comme les lacérations profondes ou les saignements à l’intérieur de l’œil, nécessitent un traitement immédiat ou une intervention chirurgicale pour prévenir les lésions permanentes qui peuvent résulter d’une perte de vision. Si vous croyez vous être blessé à l’œil, consultez un ophtalmologiste près de chez vous. Les égratignures mineures de la surface de l’œil, ne nécessitent souvent qu’un contrôle après une première visite chez l’ophtalmologiste pour s’assurer que des complications comme des infections oculaires n’apparaissent pas.

 

Que faut-il faire en cas de blessure oculaire ?

 

S’il s’agit d’une égratignure, il vous est conseillé de consulter dans un premier temps un ophtalmologue afin de s’assurer que cette blessure ne résultera pas en une infection. Les égratignures peuvent aussi rendre l’œil sensible aux infections bactériennes. Si vous avez un œil au beurre noir, la meilleure solution est d’utiliser un sac de glace pour désenfler l’œil.

 

 

Si un corps étranger se retrouve dans votre œil, comme un morceau de métal, il est impératif de vous rendre chez un ophtalmologue. Les corps étrangers métalliques peuvent rapidement former un anneau de rouille et une cicatrice importante et c’est pour cela enlever ces corps étrangers dès que possible.

 

Certaines substances chimiques brûlent ou piquent lors d’un contact avec l’œil, mais sont assez inoffensives à long terme, tandis que d’autres peuvent causer des blessures graves. C’est le cas pour les acides et les alcalins. En règle générale, les acides peuvent causer des rougeurs et des brûlures considérables, mais ils peuvent être lavés assez facilement. Les substances ou produits chimiques basiques comme les produits nettoyants (alcalins) sont beaucoup plus graves, mais ne semblent pas l’être parce qu’ils ne causent pas autant de douleur oculaire immédiate et de rougeur que les acides.

 

Étapes à suivre après avoir été pris en charge

 

Il est primordial de communiquer très clairement avec votre ophtalmologue. Il est important de mentionner si vous portez des lentilles par exemple, ou des lunettes du vue. Selon le type de lésion oculaire, on vous indiquera de vous rincer les yeux avec de l’eau ou une solution saline. Dans des situations plus graves, il se peut que vous ayez besoin d’une intervention chirurgicale.

 

Ne négligez pas une blessure oculaire, celle-ci peut être grave et vous pouvez même en perdre la vue. Contactez l’équipe de Patel Optics pour toute demande, celle-ci sera ravie de vous donner les meilleurs conseils qui soient.

Maladies oculaires, les troubles principaux des seniors

Les seniors sont plus susceptibles de souffrir de maladies oculaires, cataracte, glaucome ou encore la dégénérescence maculaire liée à l’âge. L’avancée en âge peut entraîner la survenue de différentes maladies de l’œil ou de troubles de la vision chez les seniors​. Découvrez en plus sur les maladies qui peuvent survenir avec l’âge dans cet article.

 

La cataracte, une maladie oculaire chez les seniors

 

Cette maladie oculaire survient au environ de 60 ans. Elle se caractérise par une opacification du cristallin, qui empêche la lumière d’atteindre la rétine et provoque une vision floue. La cataracte entraine plusieurs troubles, notamment :

 

  • une sensibilité à la lumière ;
  • une diminution de la perception des contrastes ;
  • l’apparition de halos lumineux ;
  • une baisse de l’acuité visuelle ;
  • la sensation d’avoir un voile devant les yeux.

 

La cataracte est le plus souvent due au vieillissement de l’œil mais aussi au tabagisme, au diabète, à la myopie ou encore à l’alcool.

 

La DMLA, dégénérescence maculaire liée à l’âge

 

La dégénérescence maculaire liée à l’âge apparait généralement vers 65 ans. Elle touche la zone centrale de la rétine, la macula, qui est sujette à un vieillissement prématuré. La DMLA se décline sous deux formes notamment la DMLA sèche et la DMLA humide. La DMLA sèche concerne la majorité des patients et la maladie évolue sur plusieurs années. La macula s’atrophie au fil du temps et des dépôts se forment dans la rétine, conduisant à une perte graduelle de la vision centrale. Sous sa forme humide, qui est plus grave et constitue parfois le second stade d’évolution de la maladie, la DMLA entraîne la formation de vaisseaux sanguins. Ces vaisseaux accélèrent brutalement la perte de la vision centrale et peuvent précipiter l’invalidité.

 

Les personnes âgées et le glaucome

 

Le glaucome se suit d’une augmentation sensible de la pression à l’intérieur de l’œil. Cette pression est due à une dégradation du nerf optique. Effectivement, les seniors souffriront de troubles de la vue, qui, avec le temps, réduiront le champ visuel. On distingue le glaucome à angle ouvert et le glaucome à angle fermé. Le premier, qui concerne plus de 80 % des cas, se caractérise par une accumulation de l’humeur aqueuse dans l’œil. Dans le second cas, la maladie est due à une malformation de l’œil.

 

Les symptômes sont :

 

  • Une douleur vive au niveau de l’œil ;
  • Une baisse de l’acuité visuelle ;
  • Une dégradation de la vision périphérique ;
  • De la tension oculaire.

 

Le vieillissement de l’œil est inévitable. Il convient en tant que senior d’accorder une attention particulière à la santé de ses yeux en prenant régulièrement rendez-vous chez un ophtalmologue, à raison d’une fois par an par exemple. Contactez notre équipe de spécialistes dès maintenant et prenez rendez-vous pour une consultation.

Yeux des bébés

Trouble de la vision à la naissance, comment la détecter ?

Différentes maladies peuvent provoquer la cécité lors de la naissance. Chaque année, dans le monde, un nourrisson sur 80 000 nait aveugle. Le dépistage précoce des troubles visuels chez l’enfant est primordial. En effet, plus les anomalies de la vision sont prises en charge tôt, plus les risques de cécité totale se réduisent. Alors, comment déceler les problèmes de vue à la naissance?

 

Détecter un trouble de la vision chez un nourrisson

 

Avant de pouvoir détecter un trouble de la vue chez un bébé, il convient de connaitre les stades de développement de la vision chez l’enfant. Sachez que la vision chez un nouveau-né n’est pas parfaite, d’où la difficulté de dépister un trouble à la naissance. Durant les 3 premiers mois de vie, ils voient floue. Il ne faut pas s’étonner de voir des mouvements oculaires asymétriques et une absence de focalisation sur un objet ou une personne en particulier.

 

Après 3 mois, leurs yeux peuvent fixer un objet, suivre du regard un mouvement ou encore être attirés aux couleurs vives. À six mois, votre enfant utilise maintenant ses deux yeux de manière simultanée tandis que la vision de loin et la perception en relief s’affinent peu à peu.

 

Détecter un trouble de la vision chez l’enfant, une consultation s’impose

 

Il est important de consulter si votre enfant présente des troubles de la vision à la naissance. Si un premier dépistage est effectué par échographie au cours de la grossesse, une seconde aura lieu quelques jours après la naissance de votre enfant.

 

Votre nourrisson doit consulter s’il présente ces signes:

 

1 # Une indifférence visuelle: s’il ne présente aucun intérêt pour ce qui l’entoure

2 # Un strabisme : ce trouble se définit comme un défaut au niveau du parallélisme des axes visuels ou un nystagmus: il s’agit d’une oscillation incontrôlée du globe oculaire;

3 # Une absence de coordination oculaire;

4 # S’il possède une pupille blanche

5 # Une malformation palpébrale

6 # Une cornée dont la taille est anormale.

 

Les défauts visuels à contrôler chez l’enfant

 

Certaines maladies sont à dépister et à contrôler impérativement chez un nourrisson notamment:

  • l’astigmatisme
  • le daltonisme
  • l’hypermétropie
  • la myopie

 

Un dépistage précoce chez votre médecin ophtalmologiste est essentiel pour préserver la vision, et bien éviter de mettre en jeu le pronostic vital de l’œil.

Santé oculaire, certaines maladies des yeux sont-elles irréversibles ?

Comme vous le savez certainement, les yeux sont l’un des organes les plus importants du corps humain. Dans certains cas, certaines maladies oculaires peuvent être traitées et guéries, cependant, sachez que ce n’est pas toujours le cas. Nous découvrirons dans cet article 3 maladies oculaires qui ne peuvent être traitées.

 

Glaucome, une perte de vision irréversible

 

Le glaucome est une maladie oculaire et le risque d’en souffrir augmente avec l’âge. Il s’agit d’une atteinte du nerf optique qui se caractérise par une pression élevée à l’intérieur de l’œil. Le mieux est de se faire dépister à partir de 50 ans. Les personnes atteintes de myopies, les gens qui ont un glaucome dans leur famille sont ceux qui sont les plus concernées. C’est très souvent héréditaire et le fait d’avoir des glaucomes chez ses parents ou grand parents multiplie par cinq à dix le risque.

 

On ne peut parler de guérison en cas de glaucome. Il est cependant possible de stabiliser la maladie oculaire. Il y a aussi des avancés en cas de glaucome, mais l’opération est difficile et comporte même des risques. Cependant, si une personne atteinte de glaucome a perdu la vue, il n’y a malheureusement aucun moyen de la retrouver. Le glaucome à angle ouvert est incurable, mais comme il se contrôle de plus en plus facilement, on le qualifie de « chronique ».

 

Dégénérescence maculaire liée à l’âge, incurable ?

 

La dégénérescence maculaire entraîne une perte progressive et parfois importante de la vision centrale, qui devient de plus en plus floue. La dégénérescence maculaire touche surtout les personnes âgées de 55 ans et plus. Il existe aussi une forme héréditaire de cette maladie, qui se transmet par les gènes : la maladie de Stargardt. Celle-ci se déclare durant l’enfance ou l’adolescence.

 

Dans le cas de la DMLA sèche, plusieurs personnes conserveront une bonne vision toute leur vie ou perdront progressivement leur vision centrale. Cette forme de dégénérescence maculaire est incurable. Par contre, on peut ralentir son évolution par la prise de certaines vitamines antioxydantes et la pratique d’exercice physique.

 

Rétinopathies pigmentaires, toujours pas de traitement

 

La rétinopathie pigmentaire est génétique et se caractérise par la transformation des signaux lumineux en influx nerveux. Le signe le plus précoce est alors une baisse de la vision nocturne. Avec le temps, les tâches, qui entraînent d’abord des amputations partielles du champ visuel (scotomes) envahissent l’ensemble de la rétine et la cécité peut devenir complète.

 

Le traitement de la rétinite pigmentaire se limite aujourd’hui à des aides visuelles (systèmes optiques grossissants) qui permettent pendant longtemps de mener une vie à peu près normale.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les maladies des yeux ? Rendez-vous dans l’une de nos succursales, notamment à Rose Hill, à Triolet, à Beau Bassin ou encore à Port Louis. Vous recevrez toute l’attention de notre équipe largement qualifiée.