• 139 Route Royale, Beau Bassin-Rose Hill, Mauritius
  • Monday to Saturday 09hr30 to 17hr30, Closed by 1pm on Thursday

Tag Archives: gels

Dry eye syndrome, how to fix it?

Our eyes are the window to the world, allowing us to fully experience each moment. The slightest concern with our eyes can cause headaches. The good news is that a large part of vision problems can be corrected or avoided with proper eye care. You just have to make sure that you regularly make an appointment with your optician and that any vision problem is treated as quickly as possible. Today we will see the case of dry eyes that affect many people, and in particular, a third of adults. Consequences, treatments, we tell you everything in this article …

Dry eye syndrome: the causes

At the eye level, you should know that it is the tear glands that produce tears. They spread over the entire surface of the eye at each blink. Tears are made up mainly of water, fat and mucus. Dry eyes can be caused by three factors. First, a decrease in the quality of tears, second, a decrease in the quantity of tears, and last, a loss of the stability of the tear film. Prolonged exposure to air conditioning, a too dry or hot weather, or air pollution can cause dry eyes. The latter can also be the result of side effects from taking certain medications.

Dry eye syndrome: symptoms

People who suffer from this vision disorder often have a burning, gritty, or stinging sensation in their eyes. People who suffer from this vision disorder often have a burning, gritty, or stinging sensation in their eyes. The person will keep blinking their eyes because they will tire more quickly. The absence of tears will make wearing contact lenses very painful. In the morning, some people may have difficulty opening their eyes, as the eyelids will tend to stick together. Giving in to the temptation to rub your eyes will increase their sensitivity and, in the long term, you may even notice a drop in vision.

Drops and other solutions for dry eye syndrome

The easiest and quickest treatment would be eye drops, or artificial tears, to relieve mild cases of dryness. Another natural treatment: lukewarm compresses on the eyelids, at least twice a day. The latter help in the decongestion of the lacrimal glands and in the melting of any fat. There are also gels or lubricators to moisten the eyes for this syndrome. You should also drink plenty of water and not stare at the screens for too long.

You should know that normally, the older you get, the more the risk of suffering from dry eye disorder increases. Also, women are twice as affected by this syndrome than men. Certain diseases such as diabetes, those related to the thyroid or conjunctivitis can cause an absence of tears in the eyes. Those who have undergone laser treatment may also feel the effects for the next six to twelve months after their medical procedure. Either way, as soon as the first symptoms appear in the eyes, you should not take too long before you contact your optician.

Le syndrome des yeux secs, comment y remédier ?

Nos yeux sont la fenêtre sur le monde, nous permettant de vivre pleinement chaque moment. Le moindre souci avec nos yeux peut provoquer des maux de tête. La bonne nouvelle, c’est qu’une grande partie des troubles de la vue peut être corrigée ou évitée grâce à des soins oculaires appropriés. Il faut simplement s’assurer de régulièrement prendre rendez-vous chez son opticien et de traiter le plus vite possible tout problème de vue. Nous verrons ensemble aujourd’hui le cas des yeux secs qui touchent plusieurs personnes, et notamment, un tiers des adultes. Conséquences, traitements, on vous dit tout dans cet article…

Syndrome des yeux secs : les causes

Au niveau des yeux, il faut savoir que ce sont les glandes lacrymales qui produisent les larmes. Ces dernières se répandent sur toute la surface de l’œil à chaque clignement. Les larmes sont composées principalement d’eau, de corps gras et de mucus. Les yeux secs peuvent être causés par trois facteurs. Premièrement, une régression de la qualité des larmes, deuxièmement, une baisse de la quantité de larme, et en dernier, une perte de la stabilité du film lacrymal. Une exposition prolongée à la climatisation, à un climat trop sec ou chaud ou à la pollution de l’air peut provoquer une sècheresse oculaire. Cette dernière peut également être le résultat des effets secondaires dû à la prise de certains médicaments.

Syndrome de la sécheresse oculaire : les symptômes

Les personnes qui souffrent de ce trouble de la vue ressentent souvent, dans leurs yeux, comme une sensation de brûlure, de sable ou de picotement. Les yeux commencent à rougir et deviennent très sensibles à toute source de lumière. La personne clignera sans cesse des yeux, car ils se fatigueront plus vite. L’absence de larme rendra le port de lentilles très douloureux. Le matin, certaines personnes peuvent éprouver une difficulté à ouvrir les yeux, car les paupières auront tendance à se coller. Céder à la tentation de se frotter les yeux va augmenter la sensibilité de ceux-ci et, sur le long terme, on pourra même noter une baisse de la vue.

Les gouttes et autres solutions pour le syndrome des yeux secs

Le traitement le plus simple et rapide serait les gouttes oculaires, ou les larmes artificielles, pour soulager des cas légers de sensation de sécheresse. Autre traitement naturel : les compresses tièdes sur les paupières, deux fois par jour au minimum. Ces dernières aident à la décongestion des glandes lacrymales et à la fonte des graisses éventuelles. Il existe aussi des gels ou lubrificateurs pour humidifier les yeux pour ce syndrome. Il faut par ailleurs boire beaucoup d’eau et ne pas fixer trop longtemps les écrans.

Il faut savoir que normalement, plus on vieillit, plus les risques de souffrir du trouble des yeux secs augmentent. Aussi, les femmes sont deux fois plus concernées par ce syndrome que les hommes. Certaines maladies comme le diabète, celles reliées à la thyroïde ou encore la conjonctivite peuvent entraîner une absence de larmes dans les yeux. Ceux qui ont subi un traitement au laser peuvent aussi en ressentir les effets dans les prochains six à douze mois qui suivent leur intervention médicale. Quoi qu’il en soit, dès l’apparition des premiers symptômes aux yeux, il ne faut pas tarder à contacter son opticien.